Soft skills en entreprise

Soft skills en entreprise : mode d’emploi

 

Nous abordons, au cours d’une série de 3 articles, la place des soft skills en entreprise.

      • Dans ce second article, nous vous présentons un mode d’emploi des soft skills en entreprise.

Mode d’emploi des soft skills en entreprise – Préalable : Avoir une vision claire de vos besoins en compétences

 

Soft skills en entreprise, mode d'emploi : Identifier les compétences

 

Voici quelques questions à vous poser (le brainstorming à plusieurs est une excellente façon de le faire de manière toute simple !)

✨ Toutes les compétences dont vous avez besoin pour répondre à vos enjeux de développement de votre entreprise sont-elles présentes ?

✨ Est-ce qu’elles le sont au juste niveau de maîtrise ?

✨ Avez-vous identifié vos compétences critiques, celles qui sont indispensables pour assurer votre activité ?

 

Vous pouvez vous poser les mêmes questions pour les compétences :

      • Nécessaires ?
      • Utiles ?
      • Optionnelles ?

 

Cet exercice doit être mené tant au regard de vos besoins dans les domaines :

✨ Techniques,

✨ De savoir-faire,

✨ Socio-comportementaux (c’est à dire les fameuses soft skills :-))

 

Mode d’emploi des soft skills en entreprise – Clé n°1 : Avoir une vision dynamique des compétences dont votre entreprise dispose

 

Connaissez-vous l’ensemble des compétences dont disposent vos collaborateurs ?

 

La question se pose d’abord pour les compétences qu’ils mettent en œuvre au quotidien pour réaliser leurs missions.

Elle se pose également pour toutes compétences plus discrètes, celles qui créent du lien, qui facilitent les rapports, qui mettent de l’huile dans les rouages.

Avoir une vision claire, ajustée, en temps réel de l’ensemble des compétences de ces collaborateurs pour une entreprise est quasiment mission impossible.

 

Le référentiel de compétences

 

Élaborer un référentiel de compétence de manière théorique, en interne par le service Rh ou par recours à un consultant est aujourd’hui moins facile qu’avant.

En cause, la perpétuelle évolution des compétences, l’obsolescence de plus en plus rapide des compétences techniques, le besoin de reconnaissance des collaborateurs et d’une meilleure qualité de vie au travail.

Autant d’enjeux qui remettent les soft skills sur le devant de la scène. Or, en la matière, difficile d’avoir une vision ajustée en temps réel sur les compétences d’autrui. Le sujet est sensible et sujet à des conflits de subjectivité.

 

Les outils de gestion dynamique des compétences

 

De plus en plus d’entreprises se tournent donc vers des outils de gestion des compétences dynamiques et collaboratifs.
L’employeur comme les collaborateurs peuvent y indiquer les compétences mises en œuvre ou recherchées pour un poste. Il est également possible d’y ajouter toutes les autres compétences dont disposent le collaborateur ou encore les compétences recherchées par l’entreprise pour l’avenir.

Ces outils offrent souvent en parallèle des systèmes de feedback, d’éclairage sur la manière dont sont perçus les collègues, collaborateurs, managers. Cela permet d’ajuster la perception de la maîtrise d’une soft skill par le collectif.

 

Soft skills en entreprise, mode d'emploi : Identification des compétences de vos collaborateurs

 

Alors, comment identifier les compétences en entreprise ?

 

Pour entamer ce travail de vision claire autour des compétences existantes dans votre entreprise, je préconise d’abord de partir de l’existant. Pour cela, pas besoin d’outils complexes. Vous pouvez vous appuyer sur l’outil socle de la relation entre vos managers et leurs collaborateurs en matière de missions et compétences : la fiche de poste.

L’objet de ce document est de lister de manière objective les différentes missions de chaque poste de votre entreprise. Ensuite, vous pourrez en ressortir les compétences associées et leur niveau de maîtrise. Cette fiche de poste est mise à jour chaque année en entretien individuel entre le manager et son collaborateur.

C’est l’occasion d’aborder :

      • La montée en expertise dans les compétences déjà existantes,
      • Mais aussi, les nouvelles compétences acquises par le collaborateur dans l’année écoulée,
      • Et enfin, les compétences à acquérir (souhait du collaborateur, besoin de l’entreprise) pour l’année à venir et moyens mis en œuvre pour y arriver.

 

C’est par conséquent déjà une bonne base de départ, notamment si ces fiches de poste sont à jour et utilisées à bon escient ! A défaut, c’est une bonne occasion de les mettre à jour 😉

Pour la troisième étape, il s’agira de creuser les soft skills existants chez vos collaborateurs. Partir de leur auto-déclaration est une bonne manière de contourner les risques d’accusation de subjectivité ou d’incompréhension.

 

Mode d’emploi des soft skills en entreprise – Clé n°2 : Avoir une vision prospective des compétences dont votre entreprise a besoin

L’identification de vos besoins en compétence pour demain est un enjeu fondamental. Et c’est un enjeu d’aujourd’hui.

Pourquoi ? Pour ne pas se laisser distancer par vos concurrents, d’une part.

D’autre part, pour continuer d’être une entreprise attractive, dynamique pour vos collaborateurs et futurs collaborateurs.

 

Avant d’imaginer vos emplois du futur, commençons déjà par travailler sur l’évolution de vos besoins actuels. Sur l’évolution des compétences déjà existantes. Pour cela, il faut d’abord se projeter dans un monde toujours plus digitalisé :

✨ Des métiers qui se numérisent, avec davantage d’actions directes réalisées en matière de service ou de relations commerciales, sans intermédiation,

✨ Une automatisation des tâches les plus simples ou les plus répétitives, avec le développement de l’intelligence artificielle qui prend une place croissance chaque année,

✨ Des générations qui veulent davantage de changement, de dynamisme dans l’évolution de leurs missions et de leurs responsabilités.

 

Quelles perspectives dans votre entreprise sur ces 3 points ?

Quelles évolutions pouvez-vous envisager ?

Et surtout comment les mettre en oeuvre ?

 

En ce qui concerne enfin ce qu’on appelle “les métiers du futurs”, qui par nature n’existent pas encore, le développement des soft skills de vos collaborateurs permettra de vous y adapter plus vite, de les identifier le plus en amont possible et donc de les maîtriser au plus tôt.

Pour cela, il est important de s’intéresser aux soft skills les plus recherchées en entreprise, et celles qui le seront demain. C’est le sujet que nous développons justement dans notre troisième article 😉 Rendez-vous donc ici pour en savoir plus !

A lire également

Annie Frenot Photographie
Témoignages

Témoignage #6 – Annie FRENOT, photographe au service de l’entreprise

  La photographie au service de l'entreprise Témoignage d'Annie FRENOT - Photographe   Annie, tu…
Gestion RH

L’entretien professionnel, de l’obligation légale au levier de performance

L'entretien professionnel, de l'obligation légale au levier de performance Mise à jour : août 2021…
Soft skills en entreprise
Gestion RH

Soft skills en entreprise : mode d’emploi

Soft skills en entreprise : mode d'emploi   Nous abordons, au cours d'une série de…

Pour recevoir les dernières actualités de Mentor RH

Avec de nombreuses autres astuces et conseils chaque mois!